Victor Hugo

Aller en bas

Victor Hugo

Message par Alésia le Sam 29 Nov - 12:19

"Cette pierre est toute nue. […]. On n’y lit aucun nom.
Seulement, voilà de cela bien des années déjà, une main y a écrit au crayon ces quatre vers qui sont devenus peu à peu illisibles sous la pluie et la poussière, et qui probablement sont aujourd’hui effacés :
Il dort. Quoique le sort fût pour lui bien étrange,
Il vivait. Il mourut quand il n’eut plus son ange,
La chose simplement d’elle-même arriva,
Comme la nuit se fait lorsque le jour s’en va."
Victor Hugo, Les misérables


J'aurai pu commencé par un poêmes pour ouvrir l'une des premières catégories, mais l'envie m'a pris de citer quelques vers, que je connais malgré moi par coeur, quelques vers plein de sagesse et de simplicité, la vie, la mort... si simple et si compliqué...
Alors je laisse un premier hommage à ce grand auteur que fut Victor Hugo... En souvenirs de ses Misérables, en souvenir de leurs combats pour la vie...
avatar
Alésia

Messages : 75
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans les nuages ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo

Message par Soledad le Sam 20 Déc - 23:19

Ah... Victor Hugo... Un grand maitre!
Vous ais-je déja dit que "les contemplation" c'est ma bible??

...

" Je suis l'être incliné qui jette ce qu'il pense;
Qui demande à la nuit le secret du silence;
Dont la brume emplit l'oeil;
Dans une ombre sans fond, mes paroles descendent,
Et les choses sur qui tombent mes strophes rendent
Le son creux du cercueil."

"Pleurs dans la nuit", Les Contemplations, V.Hugo
avatar
Soledad

Messages : 27
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-mad-apple.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo

Message par Alésia le Dim 21 Déc - 16:23

Ce livre est écrit beaucoup avec le rêve, un peu avec le souvenir.
Rêver est permis aux vaincus; se souvenir est permis aux solitaires.

« Les Chansons des rues et des bois », dans Œuvres complètes de Victor Hugo (1866)



Il était plus qu'un maitre, c'était un grand, un philosophe, un pôete. J'espere de tout coeur que ces oeuvres ne disparraissent pas avec les générations futures car il est sur que moi, je ne les oublierais jamais .
avatar
Alésia

Messages : 75
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans les nuages ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo

Message par Soledad le Lun 22 Déc - 12:18

En continuant sur Victor Hugo, pour prouver que ce n'était pas juste un vieillard décrepis et terriblement sérieux comme le pensent la plus part des gens, une petite charade de sa composition:

Mon premier est bavard
Mon second est un oiseau
Mon troisième est au café
Mon tout est une patisserie

...

...

Reflechissez bien

...

...

Mon premier est bavard, c'est donc, bavard
Mon second est un oiseau, c'est donc, oiseau
Mon troisième est au café, c'est donc, au café
Solution: Bavaroise au Café

Vous voyez, c'était pas si difficile.
avatar
Soledad

Messages : 27
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-mad-apple.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo

Message par Alésia le Lun 22 Déc - 15:42

Même si les hommes pouvaient vivre jusqu'a 200 ans et plus , je pense pas qu'il serai passé pour un vieu bonhomme sans mémoire ^^ Suffit aussi de lire ses oeuvres pour voir qu'il n'était pas tout le temps sérieux et pincé !
avatar
Alésia

Messages : 75
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 25
Localisation : Dans les nuages ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo

Message par Azuril le Jeu 25 Déc - 15:31

mon poême préféré: VIctor Hugo "what's else" (c ma petitephrase culte, tirée bien évidemment des meilleurs but mise actuellement sur le marché: les but esspresso avec George Clooney"


Victor Hugo (1802 – 1885)


Demain, dès l’aube


Tiré du recueil : Les contemplations publié en 1856*


Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
4 J ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.


Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées ,
Sans rien voir au-dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
8 Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.


Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
12 Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.
avatar
Azuril

Messages : 30
Date d'inscription : 24/11/2008
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo

Message par Soledad le Mar 30 Déc - 13:13

Demain dès l'aube est l'un des plus beau... Il est peut-être un peu trop court. Mais ça reste tellement triste... qu'il parle ainsi à sa fille morte.
Parce qu'il ne faut pas oublier de préciser la date où il l'écrit, le 3 septembre, tout en sachant que Leopoldine est morte le 4 septembre, un an plus tôt...
avatar
Soledad

Messages : 27
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Quelque part, probablement.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-mad-apple.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Victor Hugo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum